Bien choisir ses nouveaux meubles

L’achat de meubles ne doit pas nécessairement être une activité stressante ou ennuyeuse. En fait, il peut être un peu amusant de savoir distinguer les meubles de qualité de celles destinées à la benne à ordures. Le guide suivant démystifiera, nous l’espérons, le fonctionnement intérieur et la construction des meubles afin que vous puissiez vous concentrer sur le choix de la couleur, de l’impression et des textures parfaites pour l’ameublement de votre maison ou logement.

Comment choisir ses meubles de salon quel meuble choisir comment choisir ses meubles de cuisine

Les meubles rembourrés

Vos meubles créent l’ambiance, le ton et la sensation générale de votre maison, tout comme votre garde-robe transmet les traits qui vous caractérisent. Les meubles rembourrés sont peut-être le signe le plus révélateur de ces caractéristiques, car l’utilisation de la couleur, du design et de la texture entre en jeu ici plus qu’avec tout autre type de mobilier. vous pouvez trouver un vaste chois de meubles design différents sur le site trender.fr. Les meubles qui entrent généralement dans la catégorie  » rembourrées  » comprennent les chaises, les canapés, les fauteuils et les canapés-lits. Ce guide est conçu pour rendre votre décision moins difficile en définissant certains termes techniques et en vous donnant un aperçu de ce qui se cache sous les draps et les coussins.

Les housses en tissu tissé

Tissu tissé signifie simplement que le tissu est tissé par une machine qui entrelace deux fils perpendiculaires l’un à l’autre. Le groupe de tissus d’ameublement décoratifs le plus utilisé en Europe est celui des tissus d’ameublement tissés. Ces tissus tissés peuvent être naturels, comme le lin et le coton, ou faits de fibres synthétiques comme le polyester et l’oléfine. Dans la plupart des cas, les tissus sont des mélanges de différentes fibres comme le populaire mélange coton-polyester. Les types de tissage les plus populaires sont les suivants :

  • Le tissu Jacquard est un tissus avec des fils ou des fibres de couleurs différentes, tissés dans des motifs très décoratifs. Ces tissages se retrouvent le plus souvent dans les styles de meubles traditionnels.
  • Les tissus à poils ont des boucles ou des fibres coupées qui se dressent densément de la surface pour former une texture tridimensionnelle. Selon la couleur et le design, les tissus à poil peuvent convenir aux meubles traditionnels ou contemporains.
  • Les tissus texturés sont tissés à partir de fils qui ont été traités pour leur donner plus de volume, de frisure, d’étirement ou d’autres modifications. Les tissus texturés sont souvent tissés pour ressembler à des tissus anciens, filés à la main.
  • Les tissus unis se composent d’une seule couleur avec leur caractère résultant du type de fil ou de fibre utilisé. Selon la texture, les tissages unis peuvent être utilisés sur des meubles formels ou informels et avec une variété de styles.
  • Les tissus imprimés sont d’abord tissés puis imprimés avec un motif décoratif. Le Chintz et le coton poli sont des exemples de tissus qui sont souvent utilisés pour les imprimés, mais les tissus texturés avec des mélanges de nylon, de rayonne, de coton et de fibres de polyester sont aussi souvent imprimés.

Tissu ameublement grande largeur tissu ameublement ikea tissus ameublement bouchara tissus ameublement decoration tissu ameublement design quel tissu pour canapé tissus pour fauteuil au metre tissu ameublement contemporain

Le tissu non tissé

Les non-tissés sont produits par le collage et/ou l’enchevêtrement de fibres. Ces tissus peuvent être fabriqués par des moyens mécaniques, chimiques, thermiques ou à l’aide de solvants, d’un adhésif ou d’une combinaison de ceux-ci. Exemples de tissus non tissés :

  • Le vinyle, qui peut ou non être laminé sur un support en tissu. Les vinyles sont préférés pour les meubles soumis à un usage intensif. Le vinyle est souvent considéré comme un substitut du cuir et peut être imprimé dans une variété de motifs très différents.
  • Les tissus floqués sont fabriqués en collant des morceaux de fibres coupées sur une base en tissu tissé plat. Ces fibres forment une surface tridimensionnelle qui ressemble beaucoup à du velours. Le velours floqué est un exemple de ce type de tissu.
  • Les tissus tricotés sont fabriqués en entrecroisant un ou plusieurs ensembles de fils. Il s’agit d’une façon relativement peu coûteuse de fabriquer du tissu.
  • Le tissu suédine est souvent utilisés dans les housses de meubles rembourrés pour donner l’apparence et la sensation du suède véritable, sans utiliser de peaux d’animaux et généralement à beaucoup moins cher.

La fabrication intérieure

La construction et le fonctionnement intérieur d’un meuble rembourré peuvent être aussi mystérieux. Mais sous le tissu décoratif ou la housse se cache le secret de fabrication générale, du confort et de la longévité du meuble. Pas besoin d’appeler Agatha Christie pour résoudre cette affaire, lisez la suite pour en savoir plus.

Le cadre

Le cadre est l’élément le plus important pour déterminer si un meuble va résister ou non à l’épreuve du temps. Vous pensez probablement que le bois était le matériau pour les cadres le plus couramment utilisé, ce qui, bien sûr, est vrai. Mais n’importe quel partie d’arbre ne sera pas adapté si vous prévoyez de passer cette merveilleuse chaise, canapé, siège ou quoi que ce soit à vos enfants ou petits-enfants. Les bois durs comme le chêne, l’aulne, le frêne, le hêtre et le bouleau sont les bois les plus fiables pour le cadre. Ces bois durs ont un grain plus serré et permettent de fixer solidement les vis, les chevilles et les clous. De plus, les cadres les mieux fabriqués utilisent du bois qui a été séché au four. Ce procédé consiste à chauffer le bois dans un four industriel pour éliminer l’excès de sève et l’humidité. Le procédé rend également le bois résistant à l’absorption de toute humidité extérieure.

La qualité du cadre dépend non seulement des matériaux utilisés, mais aussi de la façon dont ils sont assemblés et maintenus ensemble. Pour créer un cadre solide et rigide, une variété de bois et de stratifiés peuvent être utilisés dans les joints et pour le blocage et la pose de chevilles.

  • Les joints sont des endroits où une pièce du cadre en rencontre une autre. Ces points d’intersection doivent être sécurisés et renforcés avec des blocs et des chevilles pour permettre au cadre de tenir dans le temps.
  • Le blocage consiste à placer des « blocs » de bois supplémentaires derrière les joints et les coins ou en diagonale par rapport à ceux-ci pour aider à soulager les contraintes que ces zones subissent. Les blocs fournissent également un support latéral et créent une plus grande surface pour les vis et les fixations afin de fixer solidement les éléments en bois.
  • Le goujonnage est le processus qui consiste à percer les deux pièces du joint, puis à placer une goupille ou une cheville dans le trou, ce qui permet de relier les deux pièces et d’ajouter un support supplémentaire.

Une chaise ou un canapé de qualité utilisera un certain type de système de ressorts intérieurs, généralement au niveau du dossier et de l’assise. Ces systèmes ajoutent du confort, comme vous pouvez vous y attendre, mais ils permettent aussi de soulager les articulations du cadre. Voici quelques-uns des systèmes de ressorts utilisés :

  • Le système de ressorts hélicoïdaux ou coniques utilise des ressorts à double cône à huit voies, liés à la main, pour fournir un confort et un soutien extraordinaires. Cette technique consiste à attacher les ressorts coniques étroitement à la base et à attacher leur sommet à l’aide d’un cordon solide. C’est le seul système qui permet un mouvement latéral en plus du mouvement ascendant et descendant. La qualité artisanale a un prix, cependant, et bien qu’elle soit largement considérée comme le meilleur système de ressorts, c’est aussi le plus cher.
  • Le ressort en fil métallique sinueux est réalisé en zigzag continu ou en forme de « S ». Ces fils sont parallèles les uns aux autres et sont fixés directement au cadre et les uns aux autres. Le ressort en fil métallique est similaire à ce système, le fil continu étant formé en courbes et angles rectangulaires au lieu d’un motif en zigzag.
  • Le système de suspension de la grille est composé d’une grille métallique, parfois recouverte de papier ou de fil revêtu de plastique, dont un côté est fixé directement au cadre. L’autre côté est relié au cadre par des ressorts hélicoïdaux.
  • Certains fabricants utilisent des sangles élastiques au lieu de ressorts en fil métallique. Les bandes d’élastiques se croisent et se tissent généralement ensemble et sont fixées directement au cadre. Il est préférable d’éviter les meubles qui utilisent cette technique.

Armez-vous de ces connaissances et faites un choix plus éclairé la prochaine fois que vous achèterez des meubles. C’est votre décoration et votre portefeuilles qui vous remercieront !

Bien choisir ses nouveaux meubles
5 (100%) 1 vote[s]

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *